Samedi 8 Avril - 20h30

Dimanche 9 Avril - 18h

En Bleu Majeur

Concert-lecture

 D’après le livre de Jean-Paul Penin. Un concert-lecture qui conduit son auditoire vers les différentes teintes de bleus, dont les tons variés font écho à une sonorité qui leur est proche. 

« Une symphonie de bleus…

Qui dira la puissance du bleu ? Le matin, le tableau s’éveillait au soleil, azuréen, vaporeux, dans une sonorité de flûte devant une mer grecque. Peu à peu, au cours de la journée, il se faisait soutenu puis tendre, affectueux comme un chant de clarinette, puis bleu roi, chaleureux, puis bleu marine, soyeux et doux ; bleu nuit ensuite, velouté comme un solo de violoncelle ou de cor anglais. Rêveur, dans le soleil embrumé de mars, mélancolique comme l’errance d’un alto au cœur des montagnes napolitaines, par une fin d’été. Bleu d’acier, bleu d’orage parfois, au gré des humeurs, souvent extrêmes, du très jeune Serge. 

Ce fut ce soir-là, devant un monde en bleu et blanc, qu’il commença à écrire tout ce qui lui passait par la tête, avec l’ivresse de celui qui venait de découvrir la clef d’un jardin féérique. »

 


« Serge, compositeur, n'attend plus rien de la vie. Au moment où il va commettre l'irréparable, Lantier lui redonne sa chance. Lilia, son amie, découvre alors que son existence avait oublié l'essentiel. Quant à Lantier, son passé refait surface, menaçant l'équilibre du couple. Plus rien, pour les êtres que Serge aura rencontrés, ne sera comme avant. Un texte tout en finesse, qui nous fait ressentir la puissance de la musique. » 


 

Jean-Paul PENIN
Chef d’orchestre, compositeur, auteur 
 
 

 

 
Jean-Paul Penin a effectué de 1972 à 1980 ses études musicales aux conservatoires de Strasbourg, de Paris et de San Francisco en tant que lauréat de la Fondation Fulbright, prestigieuse bourse d’excellence américaine. 
 
Remarqué au Concours International de jeunes chefs d'orchestre Min-On de Tokyo (1979), il est ensuite nommé assistant d'Alain Lombard à l'Orchestre philharmonique de Strasbourg puis de Lorin Maazel à l'Opéra d'État de Vienne (1980-1984). Chef invité permanent de la Philharmonie nationale de Cracovie (1990-1994), et en reconnaissance de son travail avec cet orchestre, le président Lech Wałęsa le promeut Officier dans l'Ordre du Mérite de la République de Pologne (1993). Les Éditions Bärenreiter lui confient alors, sous l'égide de l'UNESCO et de la présidence de la République l’exclusivité de la recréation française de la Messe Solennelle de Berlioz, dont le manuscrit venait d’être découvert, et dont il effectua le premier enregistrement mondial, en la Basilique de Vézelay, le 7 octobre 1993. 
 
Outre son activité de chef d'orchestre, du répertoire baroque et classique jusqu'au plus contemporain, Jean-Paul Penin développe également son activité de compositeur (Paris 1930, 12 Valses, Syrius-Codaex), Interlude, ballet, pour orchestre, sur un livret de la romancière Françoise Kerymer (J-C. Lattès) et d’auteur avec notamment la publication en 2015 d’En Bleu majeur aux Editions l'Harmattan. 

 Les protagonistes

 

Alexia Depicker 
Dans le rôle de Lilia

 

 

 Alexia Depicker est une actrice belge de cinéma et de théâtre. Elle sort diplômée de l’IAD en 2006. Elle joue au théâtre pour Xavier Lukomski, Michael Delaunoy et Dominique Serron. En 2010, elle s’expatrie à Londres où elle intègre la Central School of Speech and Drama (qui compte parmi ses anciens élèves Judi Dench, Vanessa Redgrave, ou encore Kristin Scott Thomas).

Parallèlement, au cinéma, elle interprète le premier rôle dans le court-métrage Idioma de Ian Menoyot (Prix d’interprétation au Court en dit Long à Paris). Elle a joué dans la série Franco-Anglaise The Tunnel et dans la nouvelle série produite par la RTBF La Trêve. On la retrouve aussi dans les films La Mécanique de l'ombre de Thomas Kruithof, L’Enquête de Vincent Garenq et La Religieuse de Guillaume Nicloux également dans plusieurs autres courts‐métrages notamment Fugazi de Laurent Michelet, Cadillac de Pauline Roque (Prix d’interprétation au TMFF, Glasgow et au Black Sea Film Festival, Romania), Sonar de Wilson Verstreken et Forêt de Samuel Feller.

 

Daniel Donies
Acteur, metteur en scène, pédagogue
Le metteur en scène

 

Une vingtaine de rôles au théâtre, six années sur toutes les scènes d’Europe comme « comique visuel » dans deux spectacles des « Founambules » (près de 700 représentations et plusieurs prix importants), deux participations comme choriste au Théâtre Royal de la Monnaie (opéra national), … et quelques rôles au cinéma, constitue un « digest » de ses prestations d’acteur.

Parmi une cinquantaine de mises en scène (théâtre, danse, opéras et évènements divers) Daniel Donies s’est consacré à la réalisation scénique d’une quinzaine d’opéra.
… Cimarosa, Mozart, Puccini, Verdi, Purcell, Massenet etc.
(Festivals d’été, théâtre National de Belgique, Festival de Semur-en-Auxois : « le petit Salzbourg Français », et diverses productions « de chambre »)

Comme pédagogue de théâtre, il a travaillé 5 ans à l’Institut des Arts de Diffusion et donne des stages à l’académie internationale d’été de Wallonie depuis plus de 30 ans. Au conservatoire Royal de Bruxelles il donne des cours de « formation corporelle », de clown et de formation à la tragédie, aux étudiants en art dramatique.
Il y a donné également des cours d’art lyrique. Au conservatoire Royal de Liège, il donne cours d’art lyrique depuis 2007. Donne également différends stages privés tant en art dramatique que dans le domaine scénique du chant.

CV complet jusque 2014 : http://www.d.donies.be/Biographie.html

 

Guy Pieters 
Dans le rôle de Serge

 

 Comédien professionnel, metteur en scène dans de nombreux spectacles et notamment dans le domaine du théâtre jeune public.

Professeur en art dramatique et formateur pour différents publics.
Formé en plusieurs techniques théâtrales en Belgique et à l'étranger.

Auteur de plusieurs créations et également des dizaines de création collectives (enfants, adolescents et adultes).

 

 Patrick Brüll
Dans le rôle de Lantier

 

Formé au Conservatoire de Liège, Patrick Brüll entend prendre part à la création, chercher et ressentir le sens en jeu, nourrir une présence consciente. Il s’intéresse particulièrement au travail du corps et à la notion de mouvement scénique, et se spécialise en suivant des formations notamment à l’étranger. Il est marqué par des artistes comme Thierry Salmon, dont les spectacles l’incitent à faire du théâtre sa vie.

Après 25 ans de carrière exercée sur les grandes scènes nationales, ( Le Public, Le Rideau, Les Martyrs, Le Parc, Le Vilar...), c’est l’un des acteurs qui compte dans le paysage théâtral belge. Nominés plusieurs fois aux Prix du Théâtre, il reçoit  celui du Meilleur second rôle en 2000. Aujourd’hui, ce sont principalement de grands textes classiques qu’il interprète avec bonheur au sein de la compagnie novatrice qui lui est chère, l’Infini Théâtre.

A côté de son travail d'interprète et de metteur en scène, Patrick Brüll donne cours dans nos plus hautes écoles artistiques, joue du piano depuis toujours et développe des activités liées à la voix : doublages, commentaires radiophoniques, voix de chaines TV, chants...

Il fonde son travail d’artiste et de pédagogue sur une recherche permanente et toujours fragile de la sensation.

Pour réserver